Les micro-ondes liées à la fatigue chronique ?

L. D. Publié le – Mis à jour le

SCIENCES – SANTÉEt si les micro-ondes, ces fameuses ondes électromagnétiques de longueur d’onde intermédiaire entre l’infrarouge et les ondes de radiodiffusion, s’avéraient être le facteur causal principal dans les SFC/EM, ou syndromes de fatigue chronique/encéphalomyélite myalgique ?Telle est la question, certes pertinente, à laquelle a tenté de répondre un certain Pr Paul Doyon, de l’Université Kyushu au Japon. Pour lui, la réponse semble ne faire aucun doute : c’est oui. En 31 points, il avance ainsi une série de preuves. En voici quelques-unes.Il fait ainsi remarquer que les manifestations de SFC se sont répandues au milieu des années 80, époque à laquelle des réseaux de téléphonie cellulaire s’installaient aux Etats-Unis puis un peu partout dans le monde. C’est d’ailleurs dans les pays où il y a pléthore de réseaux et où plane le nuage électromagnétique (“électrosmog”) de téléphonie cellulaire que le SFC est le plus répandu. Dans des pays tels le Népal ou le Bhutan où l’équipement fut plus tardif, la pathologie serait quasi inexistante, d’après l’auteur de l’article paru sur www.next-up.org. Tout aussi rare se ferait le syndrome parmi les Amish, cette communauté qui refuse l’usage de l’électricité.Au niveau physiologique, “il est de notoriété que l’exposition aux micro-ondes et autres champs électro-magnétiques (CEM) affecte anormalement le flux de calcium dans et hors des cellules“, affirme encore ce professeur, soulignant que cette anomalie se retrouve également chez les personnes souffrant de SFC/EM, de même qu’un dysfonctionnement des mitochondries, dont il a été démontré qu’il pouvait être induit par les micro-ondes.”Des globules rouges sont altérés et leur nombre diminué par l’exposition au rayonnement des micro-ondes, avance encore le Pr Doyon, les globules rouges sont responsables du transport de l’oxygène. […] Or un manque d’oxygène au cerveau ainsi qu’à d’autres organes peut avoir des conséquences comme le brouillard mental, l’incapacité à se concentrer, le vertige, les nausées… autant de symptômes trouvés dans le SFC.”

Et ce n’est pas tout. Toujours selon l’auteur de l’article, “il a été démontré que l’exposition aux CEM favorise l’augmentation des virus, des bactéries, des moisissures, des parasites et des levures dans le sang de l’hôte humain, microbes pathogènes fréquents chez ces patients“. Il s’en réfère également à des études ayant démontré que” l’exposition aux micro-ondes induit le stress ‘subliminal’ provoquant l’excrétion par les glandes surrénales de plus de cortisone et d’adrénaline conduisant par la suite à l’épuisement de l’adrénaline, facteur important du SFC“.

De même, la production de mélatonine serait altérée par l’exposition aux micro-ondes. “Or cet antioxydant est nécessaire au sommeil“, souligne l’auteur, et l’on pense que la mélatonine est altérée chez les patients souffrant de fatigue chronique. Malgré ces problèmes de sommeil, il semblerait en outre que ces derniers se sentent mieux la nuit alors que l’usage des téléphones portables est réduit. Et dire que ce ne sont là que quelques-unes des preuves avancées…

L. D.

http://www.lalibre.be/actu/sciences-sante/les-micro-ondes-liees-a-la-fatigue-chronique-51b73063e4b0de6db9750984

Google Translate

Microwaves related to chronic fatigue?

LD Published on – Updated

SCIENCE – HEALTHAnd if microwaves, the famous electromagnetic waves of intermediate wavelength between infrared and radio waves, proved to be the main causal factor in CFS / EM, or chronic fatigue syndrome / myalgic encephalomyelitis?This is the question, certainly pertinent, to which a certain Professor Paul Doyon of Kyushu University in Japan tried to answer. For him, the answer seems to be no doubt: yes. In 31 points, he puts forward a series of proofs. Here are a few.He pointed out that CCC’s manifestations became widespread in the mid-1980s, when cell phone networks moved into the United States and around the world. It is also in countries where there are plethora of networks and where the electromagnetic cloud (“electrosmog”) of cellular telephony that the SFC is most prevalent. In countries like Nepal or Bhutan where equipment was later, the pathology would be virtually non-existent, according to the author of the article published on www.next-up.org. Equally uncommon would be the syndrome among the Amish, this community that refuses the use of electricity.At the physiological level, ” it is well known that exposure to microwaves and other electromagnetic fields (EMF) unnaturally affects the flow of calcium in and out of the cells, ” says the professor, pointing out that this anomaly is found Also in people with CFS / MS, as well as mitochondrial dysfunction, which has been shown to be microwave-induced.

Red blood cells are altered and their number decreased by exposure to microwave radiation,” continues Dr. Doyon, ” the red blood cells are responsible for the transport of oxygen … […] But a lack of oxygen Brain and other organs can have consequences such as mental fog, inability to concentrate, dizziness, nausea … all of the symptoms found in the SFC . “

And that’s not all. According to the author, ” EMF exposure has been shown to increase viruses, bacteria, molds, parasites and yeasts in the human host’s blood , pathogens Frequent in these patients “. He also refers to studies that have demonstrated that ” exposure to microwaves induces subliminal stress causing adrenal gland excretion of more cortisone and adrenaline leading eventually to exhaustion Adrenalin, an important factor in CFS . “

Similarly, the production of melatonin would be impaired by exposure to microwaves. This antioxidant is necessary for sleep, ” says the author, and it is believed that melatonin is impaired in patients with chronic fatigue. Despite these problems of sleep, it also seems that they feel better at night while the use of mobile phones is reduced. And to say that these are just some of the evidence …

LD

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>